Bonjour depuis les bords de Seine…

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

Victor Hugo, extrait du recueil «Les Contemplations» (1856)

La grande explosion du 31 Aout 1794

Aujourd’hui est l’anniversaire d’un terrible accident industriel : La grande explosion du 31 Aout 1794 qui a coûté la vie à plus de 1000 personnes. Suite à une augmentation de la production de poudre noire pour envoyer aux armées révolutionnaires aux frontières, les travailleurs de l’usine du château de Grenelle en bords de Seine étaient soumis à des conditions épouvantables et travaillaient d’arrache-pied à côté de l’entrepôt qui, selon les sources, emmagasinait environ 150 tonnes de poudre. A 7h15 du matin, une explosion se fit entendre dans tout Paris et jusqu’à la ville de Fontainebleau.

A part les pertes en vies humaines, l’explosion causa des dégâts matériels comme des fissures dans beaucoup de structures de toute la ville, des vitraux cassés dans de nombreuses églises et des pierres projetées jusqu’à 2 km de distance.

Vous pouvez découvrir les détails de cette catastrophe dans le document pdf dans le lien ci-dessous édité par le Ministère chargé de l’environnement: https://www.aria.developpement-durable.gouv.fr/fiche_detaillee/5692/

Saint-Barthélémy

Le 24 août au petit matin, Paris se réveille, mais la mort s’était invité dans la ville la nuit précédente. Des rigoles de sang parcourraient ses rues qui vont rejoindre la Seine teintée de rouge tellement elle charriait de cadavres. Après l’ordre du roi Charles IX : « Tuez-les, mais tuez-les tous, pour qu’il n’en reste pas un pour me le reprocher. » les cloches sonnent dans l’église Saint-Germain-l’Auxerrois… que la tuerie commence ! L’une des pages la plus sombre de l’histoire de France : Le massacre de la Saint-Barthélemy.

Après l’incendie

Notre-Dame panse ses plaies. En attendant, un périmètre de sécurité incluant le parvis et ses ruelles alentour fait que ses abords sont désertés. La cathédrale est éteinte et semble déconcertante comme une nuit sans lune.

Un nouvel itinéraire va être mis en place dans les semaines à venir pour s’adapter à cette triste situation.

Incendie à Notre-Dame

L’heure est grave, c’est avec un immense chagrin qu’on regarde maintenant ta silhouette dans la nuit parisienne. Les bords de Seine ne seront plus jamais les mêmes.

Hereuxement que la cathédrale est en bords de Seine car l’eau était pompée directement depuis le fleuve à l’aide de deux vedettes reliées à d’immenses tuyaux.